Auto-portraits délires

Quelles prétentions que celles des auto-portraits, non ? Mais ici, rien de moi en fait, aucun lien avec ma personnalité, vraiment aucun ! Aucun lien avec les selfies qui veulent uniquement montrer que l'on est passé dans un endroit donné, comme si cela avait une quelconque importance et bien souvent indiquer à quel point nous sommes beaux ! Que ceux qui voudraient me connaître par ces portraits seraient loin de moi : ils ne s'agit ici que de détournements, histoire de montrer la vacuité et peut-être l'arrogance de ce geste photographique. Roland Barthes dans son livre de 1980 "la chambre claire", écrit que la personne qui pose se construit un corps de pose, loin de la réalité, et nous devenons ainsi une sorte d'objet. J'ai voulu plus encore reculer cette réalité. Nous avons souvent du mal à nous reconnaître d'ailleurs à travers les photos de nous ; Nous avons même souvent oublié l'instant.
Roland Barthes pense qu'une personne qui pose devant l'objectif se constitue 4 personnes :

- la personne que je crois que je suis

- la personne que je veux que l'on croit que je suis

- celui que le photographe croit que je suis

- celui que le photographe veut utiliser pour valoriser son art.

Les portraits si dessous ne sont donc qu'un jeu avec ces 4 personnes, un jeu d'acteur. Aucune n'est "vraie". Ces constructions, qu'elles soient de pose ou de développement (le traitement de la photo) ont été pour la plupart (donc pas toutes) construites avec un copain, Sylvain Correyeur, qui maniait son réflex et son flash. Moi à la mise en scène. Petites lumières d'appoint, lumière du plafonnier, loin de tous les artifices des studios. 2 séances uniques, dans la même pièces étroites avec le peu de matériel sous la main. D'autres photos sont de moi ou d'ami(e)s pris à divers moments, comme des photos de famille.

Bref, tout cela est du théâtre qui dénonce gentiment la photo de portrait traditionnelle comme beaucoup la pratique : pour montrer quoi et qui ? Pour quelle originalité ? Pour dire quoi ? Pour retenir quels instants ?

Faites défiler ou cliquez sur les photos pour les voir en grand.